logo Essonne logo Banque des Savoirs

Jacques-Marie Bardintzeff, une vie consacrée aux volcans

  • Posté le : Mardi 2 Janvier 2007
  • |
  • par : P. de Brem

La géologie, Jacques-Marie Bardintzeff est quasiment né dedans. Il n’avait pas cinq ans, en 1957, que les cailloux, les fossiles, les dinosaures le fascinaient déjà. Ainsi que les volcans, bien sûr. Alors que la géologie peut paraître comme une discipline assez figée - elle traite de réalités fixées depuis des millions voire des milliards d’années -, les volcans, eux, sont vivants", explique-t-il.

Portrait du géologue Jacques-Marie Bardintzeff© Jacques-Marie Bardintzeff

Il entre à l'École normale supérieure en Sciences de la Terre, passe l'agrégation puis obtient un D.E.A.* de volcanologie. Et termine ses études par une thèse dont le thème a pour sujet "les nuées ardentes". Il s'agit de ces nuages de gaz brûlants capables de dévaler les pentes à 500 km/h. Et de provoquer la mort de 28 000 personnes, comme en 1902 aux Antilles lors de l'éruption de la Montagne Pelée. "Le volcanologue prend des risques et il le sait. Les volcans fournissent ainsi de puissantes émotions qui expliquent qu'on leur consacre sa vie", analyse celui qui est aujourd'hui volcanologue au laboratoire de pétrographie-volcanologie de l'Université Paris-Sud 11 et professeur des Universités à l'IUFM (Institut universitaire de formation des maîtres) de l'Académie de Versailles.

En 25 ans, Jacques-Marie Bardintzeff a sillonné le globe au rythme de deux à quatre voyages par an, à la recherche des plus intéressantes éruptions, celles qui lui en apprendront plus sur les phénomènes à l'œuvre dans les entrailles de la Terre. Récemment, il a pu observer le lac acide, d'un vert émeraude, qui emplit le cratère du volcan japonais Zao. Un lac qui figurait sur un timbre qu'il affectionnait particulièrement lorsqu'il était petit garçon. "Ce qui m'enthousiasme, c'est qu'après 25 ans de travail, je n'ai toujours pas réussi à réaliser tous mes rêves de gamin", confie-t-il.

Jacques-Marie Bardintzeff est l'auteur de plus de trois cents publications et communications scientifiques et de nombreux ouvrages de vulgarisation. Il est également directeur de publication de la revue "Géochronique".



* D.E.A. : Diplôme d'études approfondies, formation doctorale de niveau bac 5. Dès la rentrée 2004-2005, dans le cadre de la reforme des études universitaires en France, les DEA ont disparu au profit du nouveau diplôme de "Master".

Publier un commentaire

Laisser un commentaire
Clé de validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 premiers caractères de la série.

  • B
  • R
  • 3
  • Q
  • 3
  • 3
  • W
  • 5

*Champs obligatoires